J'ai découvert, sur les conseils d'une amie, une excellente méthode pour avoir des relations sexuelles pendant les règles, c'est d'introduire un morceau d'éponge végétale natuelle au fond du vagin. On trouve ces éponges végétales en pharmacie. Elles sont beiges, pleines de trous irréguliers et de la dimension d'une grosse orange. Il faut couper des morceaux de la taille d'une mandarine à peu près. Et pour pouvoir l'introduire parfaitement, il est préférable de l'humidifier un tout petit peu. L'éponge absorbe parfaitement, elle se comprime pendant les rapports tout en continuant à jouer son rôle. Et pour le partenaire la sensation est analogue à celle du vagin.
C'est une méthode qui n'est pas très connue, même dans le monde libertin et pourtant elle est ancestrale, naturelle, efficace et sans aucun risque.

On peut lors d'une soirée la retirer pour la rincer, l'essorer et la réutiliser autant de fois que l'on veut. La seule limite est l'acceptation ou non de toucher son propre sang. Cette répugnance est suffisemment ancrée culturellement pour qu'on n'ait pas de honte à l'admettre et à reconnaître qu'elle est difficile à surmonter. J'ai eu bien du mal aussi. Mais comme je me suis lassée de me promener avec mon stock d'éponges ou de faire des allers et retours au vestiaire, j'ai décidé de me lancer. Et j'ai trouvé que réutiliser la même éponge était infiniment plus pratique.

 

Si l'on arrive à surmonter le dégoût de son propre sang, on peut donc réutiliser les éponges d'un cycle sur l'autre en les lavant soigneusement avec un antiseptique moussant de type Cytéal, ce qui rend la chose d'autant plus économique et écologique. Sous cet angle-là, d'ailleurs, les éponges sont d'un intérêt bien supérieur aux coupelles menstruelles puisqu'elles sont totalement naturelles.

 

Lorsque cette amie m'a parlé de cette méthode, j'ai cherché des infos sur internet. Et je suis tombée sur des forums où les femmes qui en parlaient étaient très inquiètes de ne pas pouvoir retirer l'éponge.
Bien entendu, moi-même, cela me préoccupait beaucoup. On est habituées aux tampons et surtout pas préparées culturellement à aller farfouiller au fond de son vagin. Rares sont les femmes qui savent combien il mesure tout simplement. Sur un forum, il y avait même une femme qui affirmait que son mari avait un sexe tellement gros que si elle utilisait cette méthode, son homme lui enfoncerait si profond qu'elle ne pourrait jamais l'enlever. Femmes, femmes, femmes...

Alors la première fois, c'était parce que j'avais prévu un week-end au Cap d'Agde et que j'étais très déçue à l'idée qu'il soit limité par mes règles. J'ai donc tenté.
Après avoir fait des simulations et essayé d'introduire mes doigts le plus profondément possible, j'ai mis en place l'éponge. Inutile de dire que je n'ai pas pris un plaisir fou à ce rapport à cause du stress. Une fois terminé - vite terminé! - j'ai plongé mes doigts et j'ai retiré mon éponge finalement très facilement. Alors que pourtant en faisant l'amour le vagin s'allonge.
Avec cette méthode, de nouvelles opportunités s'ouvraient à moi!





 






Mercredi 31 décembre 2008 3 31 /12 /Déc /2008 00:31

Et vous, qu'en pensez-vous ? - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Cliquez ici

Guides libertins pour tous

Guide libertin couples

Guide libertin pour tous couples Guide libertin pour tous Hommes

Guide libertin pour tous femmes Guide libertin pour tous sejour cap d agde


Rechercher sur le blog

   
 Ce blog vous séduit?
Ajoutez-le
à vos favoris! ;)

Syndication

  • Flux RSS des articles

Plus d'histoires et de photos

     

Miss Camping

 

RabbitFinder

 

 

Petits flirts

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés